+1-514-508-5366
Conférencière passionnée, Dre Morin présente sur divers sujets liés de près aux dépendances et ce devant des auditoires variés: étudiants du secondaire jusqu’à l’université, médecins, policiers, usagers de drogues, intervenants communautaires entre autres. À la Clinique Caméléon, nous croyons que la prévention efficace passe par l’éducation, la réduction des méfaits et la communication. Contactez-nous si vous souhaitez planifier une conférence dans votre milieu.

Légalisation du cannabis: Pot’ Problème?

Qu’il soit fumé ou ingéré, de façon récréative ou médicale, le cannabis demeure un psychotrope puissant dont les effets varient énormément d’un individu à l’autre. Même si la majorité des utilisateurs de cannabis le font par plaisir, il demeure certains risques associés à son usage.

L’objectif de cette conférence est d’identifier les vertus et les risques associés au cannabis. En effet, plusieurs vertus médicinales sont attribuées au cannabidiol (CBD) dans le traitement des nausées, des douleurs chroniques, de l’épilepsie, du glaucome ou de la sclérose en plaques, etc. Mais la recherche demeure mince dans le domaine; les études commencent à avoir de l’âge et comptent peu de patients. Il faudra donc prévoir investir davantage en recherche sur les vertus thérapeutiques du cannabidiol afin de mieux guider la consommation des patients concernés.

À l’opposé, le tétrahydrocannabinol (THC) est lié à l’effet euphorisant du cannabis. Pour certaines personnes toutefois, on pourrait voir apparaître de l’anxiété, de la paranoïa ou dans certains cas engendrer des psychoses toxiques. Aussi, l’usage régulier de cannabis par les adolescents semble avoir un impact sur les fonctions cognitives à long terme.

D’autant plus que le cannabis est désormais légal, mieux vaut être informé.

Le péril de la méthamphétamine: Les drogues de synthèse

En 2008, la méthamphétamine était la deuxième drogue la plus consommée dans le monde après le cannabis. Depuis, de multiples autres drogues de synthèse ont vu le jour sur le marché. Cette conférence vise à expliquer l’impact d’une substance comme la méthamphétamine au niveau physique, psychique et social.

Que ce soit sous forme de crystal-meth, de speed ou d’ecstasy, les psychostimulants illicites sont consommés pour leurs effets stimulants agréables, mais peuvent aussi mener à des troubles cardiaques, à des psychoses toxiques, et contribuent à la transmission du VIH et de l’Hépatite C, entre autres. De plus, la contamination possible de stimulants avec un opioïde aussi puissant que le fentanyl rend la consommation plus risquée.

Quelles sont les solutions? Comment pouvons-nous faire la meilleure prévention et éducation possibles sans tomber dans la campagne de peur? Vous entendrez aussi parler de pistes de solution et d’exemple de cas cliniques réels, démontrant bien que les utilisateurs de drogues s’intéressent aux conseils préventifs. L’analyse de drogue et la disponibilité de la naloxone sont deux exemples qui seront présentés.

Le péril de la méthamphétamine: Les drogues de synthèse

En 2008, la méthamphétamine était la deuxième drogue la plus consommée dans le monde après le cannabis. Depuis, de multiples autres drogues de synthèse ont vu le jour sur le marché. Cette conférence vise à expliquer l’impact d’une substance comme la méthamphétamine au niveau physique, psychique et social.

Que ce soit sous forme de crystal-meth, de speed ou d’ecstasy, les psychostimulants illicites sont consommés pour leurs effets stimulants agréables, mais peuvent aussi mener à des troubles cardiaques, à des psychoses toxiques, et contribuent à la transmission du VIH et de l’Hépatite C, entre autres. De plus, la contamination possible de stimulants avec un opioïde aussi puissant que le fentanyl rend la consommation plus risquée.

Quelles sont les solutions? Comment pouvons-nous faire la meilleure prévention et éducation possibles sans tomber dans la campagne de peur? Vous entendrez aussi parler de pistes de solution et d’exemple de cas cliniques réels, démontrant bien que les utilisateurs de drogues s’intéressent aux conseils préventifs. L’analyse de drogue et la disponibilité de la naloxone sont deux exemples qui seront présentés.

Quand docteur rime avec pusher: Les médicaments à potentiel d’abus ou de diversion

Saviez-vous qu’en 2010, le Canada est devenu le 2e consommateur mondial par habitant d’opïode sur ordonnance, après les Etats-Unis ? Que depuis 2002, le Canada est aussi le 2e plus grand pays consommateur de sédatif tels les benzodiazépines ? Que l’abus de psychostimulants prescrits pour traiter le TDAH est de plus en plus fréquent ?

Dans ce contexte préoccupant, Dre Morin passera en revue les principales classes de médicaments à potentiel de diversion ou d’abus : opïodes, benzodiazépines, psychostimulants. Les indications, les effets ressentis et recherchés, et les risques associés à la prise de ces psychotropes seront expliqués. Enfin, les pistes de solution face à ce phénomène vont être explorées.

Plantes psychotropes: où en sommes nous?

Depuis des centaines d’années, plusieurs communautés utilisent des plantes psychotropes ayant certaines vertus thérapeutiques: Kratom, Ibogaïne, Ayahuasca, DMT. Qu’en est-il de ces plantes pour traiter les dépendances ou même la dépression réfractaire? Cette conférence révise l’histoire de ces plantes psychotropes puissantes, de même que les quelques études disponibles sur le sujet.

Les mécanismes d’action, quoique parfois encore incompris en totalité, seront également explorés.

Plantes psychotropes: où en sommes nous?

Depuis des centaines d’années, plusieurs communautés utilisent des plantes psychotropes ayant
certaines vertus thérapeutiques: Kratom, Ibogaïne, Ayahuasca, DMT. Qu’en est-il de ces plantes pour traiter les dépendances ou même la dépression réfractaire? Cette conférence révise l’histoire de ces plantes psychotropes puissantes, de même que les quelques études disponibles sur le sujet.

Les mécanismes d’action, quoique parfois encore incompris en totalité, seront également explorés.

Hépatite C 101 et Nouveautés en Hépatite C

L’hépatite C, auparavant nommée “hépatite non-A non-B”, est une maladie virale silencieuse dont les conséquences à long terme peuvent être majeures: fatigue chronique, cirrhose, ou même cancer du foie.
La prévalence de cette maladie stigmatisante est de 6 à 7 canadiens sur 1000, dont une grande proportion d’entre eux ignorent leur statut.

Au cours des dernières années, nous avons assisté à une véritable révolution dans le traitement de l’hépatite C, avec des molécules pratiquement dépourvus d’effets secondaires, et des taux de guérison avoisinant les 100%. Il est grand temps de faire connaître l’hépatite C et ses traitements si l’on souhaite un jour éradiquer la maladie.

Cette conférence explore l’évolution de la maladie, le suivi requis ainsi que les traitements disponibles, dans un langage simple et bien vulgarisé.

Pour plus d'informations

Daniel Hervieux

Directeur exécutif

Courriel: daniel@fondationcameleon.org

 

 

 

10 + 13 =